Le Newsgame : et si la révolution des pratiques journalistiques passait par le jeu ?

Les médias numériques font dorénavant partie intégrante du paysage journalistique. Lorsque la majeure partie des journaux décide de survivre en déclinant une version sur la toile, d’autres entreprises de presse – les pure player – optent pour le 100% web. Ces deux phénomènes sont révélateurs des nouvelles pratiques de lecture auxquelles les journalistes sont forcés de s’adapter.

Nous vivons effectivement un tournant en matière de consommation médiatique, et la lecture  traditionnelle des informations est en pleine reconfiguration. Dans cette perspective, les entreprises de presse ont tout intérêt à prendre les dispositions nécessaires à la modification de leurs offres, qui doivent se décliner sous les nouveaux formats caractéristiques du train de vie connecté des individus à l’heure de la société post moderne,  (comptes Facebook, Twitter, tablettes numériques, smart phones, etc.). Fort heureusement, elles en ont bel et bien conscience et c’est ce qui explique la multiplication des actions visant à répondre à cet objectif, comme en témoigne la démarche du Guardian évoquée précédemment.

Source photo : focus.com

Le ton est donc donné, les initiatives vont bon train. Toutefois, au regard de toutes ces innovations, on pourrait se demander ce qu’elles apportent de nouveau par rapport aux médias traditionnels, si ce n’est le fait qu’elles soient adaptables à de nouveaux supports.

Et jusqu’où va leur interactivité avec le lecteur ? Car en fin de compte, on pourrait facilement se dire que sur les réseaux sociaux et les sites internet d’infos :

  • le message est écrit et édité comme il aurait pu l’être pour l’impression papier ;
  • les fonctions audio sont produites comme elles auraient pu l’être pour la radio ;
  • les fonctions vidéo le sont comme elles auraient pu l’être pour la TV

Une récente initiative semble apporter un début de réponse à nos questions. Elle témoigne d’une véritable révolution dans la consommation de l’information. De quoi s’agit-il ? Du newsgame, bien sûr !

« J’ai l’impression que le journalisme web, pour l’instant, ce sont des gommettesOn utilise un peu de différents média, on fait des petites pastilles vidéos, audio, … mais sans vraiment exploiter la principale opportunité : l’interactivité. »

Florent Maurin, l’un des journalistes à l’origine du 1er newsgame en France

 

Le newsgame, kézako ?

a. Définitions

Le newsgame fait partie de la famille des serious video games. Comme leur nom l’indique, ces « jeux vidéo sérieux » ont une double vocation puisqu’ils combinent à la fonction divertissement des aspects dits sérieux, comme l’apprentissage, l’enseignement, la formation ou encore la communication. Un news game est par conséquent un jeu vidéo d’informations : à mi-chemin entre le journalisme et le jeu, il ambitionne d’informer l’usager de manière ludique et pour le coup, très interactive.

 « Un vaste ensemble de travaux produits à l’intersection des jeux vidéo et du journalisme. » Newsgames. Journalism at play, Ian Bogost, Simon Ferrari & Bobby Schweizer.

 

« Dispositif ludique de mise en scène de l’information empruntant aux jeux vidéo ses codes cognitifs et procéduraux », Olivier Mauco, ingénieur d’études au CNRS et doctorant en science politique

b. Ingrédients

Un article publié sur le site internet Regard sur le Numérique  met en avant six ingrédients qui seraient indispensables au succès de la recette newsgame. J’ai trouvé intéressant de les reprendre ici :

– Le propos éditorial doit être exprimé par les règles. Parce que dans tout jeu, il y a des règles à respecter !

–  Importance est donnée au fun et à l’identité graphique. Pour le côté ludique, cool, etc.

–   La simplicité et la concision sont de mise. Parce qu’on est sur un format web.

–    Il est nécessaire d’actualiser le jeu. La mise à jour n’est pas l’apanage de la presse en ligne et les newsgame aussi doivent faire vivre leurs contenus.

–   Importance est donnée à l’interactivité. Parce qu’elle est propre au jeu vidéo.

–    Il est indispensable de s’inspirer de l’actu. Parce qu’on est dans un NEWS-game.

Le newsgame en France

En France, le premier jeu d’information est à l’origine des journalistes Florent Maurin et Nabil Wakim (Monde.fr).  C’est en étroite collaboration avec Renaud Boclet et Loïc Normand (développeurs pour la société spécialiste du serious gaming KTM Advance) qu’ils réalisent en 2009 le projet Primaires à Gauche, en association avec l’ESJ Lille puisque les premières versions de ce jeu d’informations seront testées par les étudiants de la prestigieuse institution scolaire l’année suivante.

En deux mots, Primaires à Gauche est un newsgame politique qui vise à informer l’usager sur les ressorts d’une campagne électorale. Il propose au joueur de se glisser dans la peau d’un candidat aux primaires socialistes et de le mener jusqu’à la victoire, en se confrontant à ses adversaires et en tentant d’accroitre les intentions de vote à son égard.  La musique y est entrainante, les personnages – que l’on reconnaît assez facilement – sont caricaturés et l’humour est de mise !

 

Pourquoi le newsgame révolutionnerait les pratiques journalistiques ?

En poussant l’interactivité à son paroxysme, le newsgame constitue un apport majeur dans le journalisme web. Le message y est libéré de l’expression de l’intention du journaliste et l’internaute est celui qui prend les… manettes de l’info.  Car comme le dit si bien Florent Maurin, dans une interview à France Culture, avec le newsgame :

« On ne raconte pas une histoire, on essaie d’instaurer un système cohérent et de permettre à l’utilisateur de manipuler ce système […] pour le comprendre en profondeur »

C’est donc là l’intérêt du newsgame : permettre au lecteur d’appréhender l’information, de comprendre l’actualité parce qu’il la manipule. Jusque là, on n’avait rien vu d’aussi novateur. Et pourtant, tout le monde ne s’accorde pas sur les bienfaits de ce nouveau type de journalisme ; d’autres au contraire y voient là une évolution perverse et négative du métier. C’est notamment le cas d’Alain Joannes, journaliste et bloggeur français depuis 1961 :

« C’est complètement ridicule ! Ce que je reproche au [newsgame] ce n’est pas d’être un jeu, j’aime bien le jeu en soi, ce qui m’énerve, c’est de faire comme si la réalité était ancrée dans les cadres très stricts, très réducteurs du jeu. (…). C’est l’idéologie du jeu que de s’intéresser à la fiction plutôt qu’à la réalité.  Ca n’a rien à voir avec de l’information. C’est la plus belle entreprise de diversion qui existe »

Alors, sommes-nous passés à une dimension supérieure en terme de journalisme web ? Jusqu’où le newsgame révolutionnera-t-il la pratique journalistique ? Et vous, qu’en pensez-vous ?

Top 10 des newsgame par Florent Maurin :

Primaires à Gauche (FR)

Spent (USA)

Budget hero (USA)

The Great British Class Survey (UK)

Fate of the world (UK)

Sources : http://www.rslnmag.fr, http://www.franceculture.fr, http://www.inaglobal.fr

6 Commentaires

  1. Florent Maurin

    Bonjour.
    Merci pour ce très bon billet qui fait bien le point sur ce que sont les newsgames.
    Juste un petit point : nous sommes 4 auteurs principaux de Primaires à gauche, Nabil Wakim et moi pour Lemonde.fr et Renaud Boclet et Loïc Normand pour KTM Advance. C’était vraiment un travail d’équipe, je me permets d’insister sur ce point.
    Cordialement,
    Florent Maurin.

  2. Marilyn Epée

    Bonjour !
    Merci à vous pour cette précision, je l’ai intégrée à l’article.
    Bien cordialement,
    Marilyn Epée

  3. Pingback: Serious games : dans la peau d’un journaliste « Horizons médiatiques – Edition Europe

  4. Pingback: Serious games : dans la peau d’un journaliste « Horizons médiatiques

  5. Pingback: Serious games: dans la peau d’un journaliste « Book de journaliste.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :