LeMonde.fr fait peau neuve

Impossible d’y échapper. La nouvelle version du Monde.fr est l’événement incontournable de ces derniers jours. Un statut qui lui a permis de s’introduire le temps d’une journée, dans la sphère très sélecte des trendy hashtags sur Twitter (#lemonde2012). Lancé le 17 mars en version test, le nouveau site du célèbre quotidien d’informations français est officiellement en service depuis lundi 19 mars 2012.

 

Capture d'écran de la page d'accueil

Plus clair, plus design mais surtout, plus interactif. C’est en résumé ce vers quoi les nouveaux propriétaires du Monde.fr veulent tendre, via cette nouvelle version du site. Pour ce faire, c’est un véritable travail de reconfiguration en interne qui a été opéré. Environ 15% des rédactions ont ainsi été remaniées, notamment en intégrant des journalistes plus jeunes. Egalement, un rapprochement des équipes web et papier a été envisagé à l’occasion des Présidentielles, afin qu’elles puissent travailler en étroite collaboration, via l’intégration d’une Newsroom.

La Une en révolution

La première chose qui change sur le nouveau site du monde, c’est la Une. Dans un article fort bien ficelé, le journaliste et bloggueur Erwann Gaucher dressait un panorama représentatif des us et coutumes des Une de sites web d’infos. Il mettait ainsi en avant le rubricage par colonnes quasi systématique de la plupart d’entre eux qui incitait à une lecture verticale. La nouvelle version du Monde.fr va à l’encontre de cette tradition en proposant un rubricage thématique, dicté par des lignes épurées au profit d’une lecture plus horizontale.

La ligne directive est d’ailleurs une nouveauté ; elle se situe en tête de page, dans une rubrique intitulé En ce moment. Ici, le lecteur pourra trouver les dossiers d’actu chaude, ceux à côté desquels il ne faut passer sous aucun prétexte. On remarquera la forme en flèche qui pointe vers la droite et par conséquent induit instinctivement notre lecture vers l’horizontal.

 

Vous avez dit design

L’autre grande nouveauté de cette version se situe dans le design. Une esthétique volontairement épurée, qui procure un certain plaisir dans la navigation. L’habillage est agréable, sophistiqué, cohérent. Ainsi, à chaque rubrique correspond une couleur ; un moyen sans doute d’orienter le lecteur dans son itinéraire vers l’info. La couleur, une caractéristique d’ailleurs fondamentale dans la nouvelle version du Monde.fr, puisqu’elle constitue un moyen d’accès ludique à cette info. Elle attire, excite les pupilles, évince l’austérité.

Un patchwork bien pigmenté donc, mais qui s’inscrit toutefois dans une certaine unité. Je vous parlais un peu plus tôt de lignes directives sur le site. Si comme moi, vous avez des yeux normaux, vous avez sans doute remarqué que le choix de leur code couleur n’est pas anodin puisqu’il s’agit du bleu/blanc/rouge. On a donc un panel de rubriques multicolores, encadrées par des lignes directives tricolores. Elle est pas belle la France de la diversité ?

Comment les nouveaux médias sont intégrés

Trêve de plaisanterie ; revenons à ce qui semble être la plus importante évolution du site internet du Monde.fr : l’intégration du rich média et de l’interactivité. Outre la multiplication de l’iconographie, la nouvelle version du site laissera également une grande place à la vidéo. Cette nouveauté sera prise en charge par une équipe, spécialement dédiée, grâce à la mise en place d’un studio de production en interne.

Last but not least, le nouveau Monde.fr intégrera le live et le social média. Les internautes auront donc la possibilité de recevoir de l’info en temps réel et d’intéragir avec la rédaction du quotidien. Ils pourront également se retrouver dans l’aspect communautaire du site, mis en avant par certaines rubriques (« les plus partagés ») et par les incitations récurrentes à rejoindre la communauté Mondiale via les les réseaux sociaux. Une innovation qui s’adapte particulièrement aux usages de la génération Y qui pourra à sa guise échanger avec les journalistes depuis son Ipad ou son compte Twitter.

Mais encore ?

Le Monde.fr entre donc dans la course à l’innovation, chemin déjà emprunté par d’autres grands journaux avant lui. Le seul point noir sur le tableau reste à mon sens l’abondance de publicité (en haut, en bas, à gauche, à droite) qui perturbent parfois la lecture. A noter aussi, la fenêtre dédiée au live qui ressemble plus à un pop up qu’à autre chose. Mais l’équipe du quotidien a toutefois pris en compte les retours négatifs de ses internautes face à cette nouvelle fonctionalité. Une belle preuve d’écoute, qui répond à l’ambition de la rédaction d’échanger et de partager au maximum avec son lectorat.

Pour voir le site, c’est juste ici.
About these ads

Un commentaire

  1. Pingback: Les 5 commandements du journaliste web « Horizons médiatiques – Edition Europe

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

%d blogueurs aiment cette page :